Echange en Allemagne en 2018

par Louise FINANCE

Nous sommes partis lundi 5 mars en direction de Celle. Après trois trains, nous sommes arrivés à destination. Les Allemands, leurs parents et leurs professeurs nous attendaient à la gare. Ils nous accueillaient chaleureusement et chacun retrouva son correspondant pour rentrer s’installer chez lui.

Pendant cette semaine, nous avons fait plusieurs activités et visité différentes villes.
Mardi et vendredi, nous les avons accompagnés au Gymnasium-Hölty de Celle, leur école. Nous avons eu l’occasion de visiter l’établissement et de voir à quel point l’école fonctionne différemment des collèges de France : par exemple, les Allemands ont cours de 8h00 à 14h00 avec trois cours de deux heures et une recréation par jour. De plus, les enfants rentrent au Gymnasium en 5ème classe (équivalent de CM2 en France) et n’en ressortent qu’à 18 ans. Nous avons aussi assisté à leurs cours et participé à des petits jeux et activités franco-allemands avec eux.

Mercredi nous avons visité Celle avec pour guide un ancien professeur de français. Il nous a tout raconté sur la ville : des légendes de sorcières à l’histoire de l’église protestante. Nous avons achevé notre visite à la mairie, accueillis par les représentants de la mairie de la ville.

Jeudi, nous nous sommes rendus à la gare avec les Allemands, en direction de Lüneburg, une belle ville hanséatique. Pendant notre trajet, nous sommes descendus à Uelzen, une des plus belles gares du monde, grâce à son célèbre architecte autrichien, Hundertwasser. Ensuite, nous avons commencé notre visite de Lüneburg par un château d’eau. Puis, nous devions former des groupes franco-allemands pour pouvoir aller manger et acheter des souvenirs. L’après-midi nous avons visité la ville. Presque toutes les maisons étaient en briques rouges, c’était très joli.

Le week-end se passait dans les familles. La plupart d’entre nous sont allés visiter Hanovre, Hamburg , voire Berlin et quelques-uns sont partis à Aqua Celle.

Nous sommes rentrés le dimanche 11 mars, après une super semaine.

Louison MICHOUX